Les Sabbats et Esbats

20/02/2022

Les Sabbats et les Esbats sont des célébrations qui ont lieu tout au long de l'année pour la plupart des païens, à l'exception de certaines traditions qui se basent sur un autre calendrier que celui de la Roue de l'Année classique.

Pour mieux comprendre la différences entres les Sabbats et les Esbats voici leurs définitions :

  • Les Esbats sont souvent célébrés lors de nuits de Pleine Lune. Il y en a 13 dans l'année. Ce sont des moments dédiés au culte de la Déesse et de ses différents visages chez les païens s'inscrivant dans une tradition Wicca. Chaque pleine Lune porte un nom différent qui varie selon les Traditions. Elle insiste sur un symbole, une énergie liée à l'évolution de la Déesse au fil de l'année.
  • Les Sabbats sont des fêtes solaires suivant le rythme des saisons et célèbrant les étapes symboliques de la vie du Dieu.

Il y a 8 sabbats dans l'année. Dans certaines traditions, il y a 4 sabbats majeur et 4 sabbats mineur. Chacun porte sur un thème particulier, qui se cale sur le cycle des saisons. L'année païenne se divise en deux parties majeures : la saison claire et la saison sombre.

Voici la liste des sabbats avec leurs dates et leurs thèmes. Sachez que ces Sabbats sont inversés dans l'hémisphère sud. C'est-à-dire que lorsque nous sommes par exemple à Beltane, eux seront à Samhain.

Le Sabbat de Yule :

Yule est un sabbat mineur célébré lors du solstice d'hiver entre le 20 et le 23 décembre.

C'est le moment de l'année qui compte sa nuit la plus longue. Il marque le début de la saison de l'hiver mais également le moment où les jours vont rallonger. C'est l'apogée symbolique et matérielle de la saison sombre. Cette date, proche de Noël, est souvent associée à cette fête chrétienne.

Au cours de ce sabbat, le coven se rassemble : on y mange et on y festoie en l'honneur de la mort et de la renaissance du Dieu. Dans certaines traditions, notamment les plus anciennes, les prêtres et les prêtresses veillent toute la nuit auprès du feu pour accueillir le soleil et la promesse du retour vers la saison claire.

Le sapin décoré, est un symbole païen, dont la verdure tenace en plein hiver symbolise la force de la vie.

Le Sabbat d'Imbolc :

Imbolc est le sabbat majeur de l'hiver. Il se célèbre autour du 1er février. C'est la fête de la lumière.

La nature reprend doucement vie sous la surface de la terre et les premiers perce-neiges commencent à sortir timidement. On y célèbre notamment la déesse Brighid dans les traditions celtes.

Les crêpes symbolisent bien ce sabbat, et sont souvent préparées dans le cadre de sa célébration car leur forme ronde représente le disque solaire et son énergie grandissante. C'est l'aspect du Dieu qui grandit et prend des forces.

Le Sabbat d'Ostara :

Ostara est un Sabbat mineur qui se célèbre entre le 20 et le 23 mars, c'est l'équinoxe de printemps.

Il marque le printemps, le renouveau dans la nature, il est propice aux nouveaux projets, à la gestation. C'est le moment où le jour l'emporte sur la nuit. Chez les Wiccan, l'élément Feu est à l'honneur durant cette fête, et symbolise la lumière du printemps.

Le Sabbat de Beltane :

Beltane est le sabbat qui se célèbre autour de début mai.

C'est la fête de l'amour et de la fertilité. Dans le cycle des saisons, Beltane symbolise la victoire de la lumière sur la nuit hivernale.

C'est le moment où la nature est féconde et où les animaux s'accouplent. Cette fête majeure du 1er mai symbolise le mariage du Dieu avec la Déesse. Bien que cette fête célèbre la joie, l'amour et la sexualité, elle est aussi propices aux rites de passage.

Le Sabbat de Litha :

Litha est un Sabbat mineur qui se fête entre le 20 et le 23 juin, lors du solstice d'été.

C'est le jour le plus long et la nuit la plus courte de l'année, l'apogée de la saison claire, et donc par essence le début du retour à la saison sombre. La puissance de la nature atteint son apogée et pour la célébrer on allume des feux de joie. À ce moment de l'année, le Dieu est tout puissant et on fête l'épanouissement, l'abondance et la grandeur de la nature.

Le Sabbat de Lughnassad :

Aussi couramment nommé Lammas, ce sabbat majeur est fêté autour du 1er août.

Il représente la fête des premières récoltes et marque matériellement le déclin du jour. Le Dieu vieillit et l'on célèbre les premières récoltes de l'été qui vient de passer, on fait le point sur les projets accomplis et on profite des récompenses des efforts passés. La nourriture y joue un rôle central, elle symbolise la générosité nourricière de la nature, qui ne durera plus puisqu'elle entre dans sa phase sombre.

Le Sabbat de Mabon :

Mabon est un Sabbat mineur fêté entre le 20 et le 23 septembre.

C'est l'équinoxe d'automne : le jour et la nuit ont une durée égale. C'est le temps de la deuxième moisson, il est lui aussi associé aux récoltes. Ce sabbat marque la fin du règne de la lumière. Les récoltes faites permettront de traverser l'hiver. C'est la fête du remerciement et de la préparation plus profonde à la saison sombre.

Le Sabbat de Samhain :

Samhain est un Sabbat majeur célébré le 31 octobre.

Il représente la fête des morts et le véritable début de la période sombre.

C'est également la fête d' Halloween, la Toussaint chez les judéo-chrétiens. Il marque l'achèvement du cycle passé et le commencement de celui qui vient. Certains comparent Samhain à un « nouvel an » sorcier.

C'est un moment lié à la réflexion sur l'année qui vient de s'écouler. Ce jour-là, le Dieu meurt et son aspect sombre règne aux côtés de la Déesse. Le voile entre notre monde et le monde des esprits est au plus mince, permettant aux défunts de se manifester plus facilement parmi nous. Le mois de novembre est en général consacré aux défunts et c'est un moment idéal pour communiquer avec les esprits.

Enfin, la Roue de l'Année recommence avec le sabbat de Yule.


Les Rites de la Lune, aussi appelés Esbats, sont des rites magiques et religieux. Ils sont peuvent être célébrés en assemblée restreinte, en coven ou en groupe, mais aussi parfois de façon publique lors de festivals ou de rites ouverts aux néophytes. Les Esbats sont généralement célébrés au cours de la nuit afin de se connecter pleinement aux énergies de la pleine lune, mais certaines traditions calent aussi leurs rites sur l'heure précise à laquelle la lune entre dans sa phase pleine.

Ces rites ont généralement lieu en pleine nature - lorsque cela est possible, mais il est fréquent aujourd'hui qu'ils se déroulent en intérieur. En cause : nous n'avons pas tous accès à un endroit discret pour célébrer nos Esbats, mais aussi la météo, qui n'est pas toujours assez clémente pour nous permettre de ritualiser en extérieur.

Il peut-être difficile de célébrer tous les Esbats de l'année en Coven, étant donné que ces derniers prennent régulièrement place en semaine. Dans certains pays, où les religions païennes, druidiques et wiccanes sont reconnues, les pratiquants ont le droit de poser des congés pour se rendre disponible.

Dans les pays ou il n'est pas possible de poser de congés religieux et qu'un Esbat se trouve en pleine semaine ici, nous essayons de le célébrer le weekend d'avant ou d'après, quand cela reste assez proche de l'énergie de la pleine lune (pas plus d'un jour ou deux).

Voici donc les différents Esbats célébrés au cours de l'année, leurs différents noms et leurs symboliques.

Janvier :

Lune du loup aussi appelée Lune froide, Lune des neiges ou Lune d'hiver.

Cette Lune marque le cœur de l'hiver. Elle symbolise la protection et la force : les rituels et prières qui se pratiquent à cet esbat s'axent donc autour de ces notions.

Février :

Lune des tempêtes, Lune des vents glacés, Lune de la Mort ou Lune de Lait. Les tempêtes de février sont souvent silencieuses et glacées. Cette pleine Lune est porteuse d'espoir, de force et de commencements.

Mars :

Lune du corbeau, Lune Chaste ou Lune de Ver. Annonciateurs du printemps, les corbeaux et autres corvidés sont les premiers à chanter son arrivée. C'est la dernière pleine Lune de la période sombre, c'est pourquoi on la célèbre comme symbolisant la nouveauté et l'espoir.

Avril :

Lune des semences, Lune des 4 vents, Lune de l'Œuf ou Lune Fertile. C'est le bon moment pour semer les graines. Le temps est à l'action, aux nouveaux départs, à la germination.

Mai :

Lune du lièvre, Lune du Wesak, Lune des fleurs ou Lune des plantations. C'est la lunaison du renouveau de la nature.

Juin :

Lune de Miel, Lune des amoureux, Lune Rose ou Lune framboise. Apporte l'énergie de l'amour, du mariage et du succès.

Juillet :

Lune des Prés, Lune d'Hydromel, Lune des Prairies, Lune des Bénédictions, Lune du Tonnerre ou des foudres. Elle est en lien avec la prospérité, l'abondance, la santé et la vitalité. Elle marque également le début des premières récoltes.

Août :

Lune des moissons, Lune des herbes, Lune d'orge ou Lune de maïs. C'est le temps des récoltes, elle est très liée aux énergies de Lughnasad.

Septembre :

Lune du Cornu, Lune de Cernunnos ou Lune du Chasseur. Il est temps de rendre hommage au grand dieu des forêts. Cette lune apporte la protection, la prospérité et l'abondance.

Octobre :

Lune de sang, Lune d'Automne ou Lune de la chute des feuilles. Le rythme est ralenti, les dernières récoltes faites, c'est le temps de faire le bilan.

Novembre :

Lune de neige, Lune du castor, Lune du deuil ou Lune des arbres nus. Cette lune appelle à se recentrer sur nous, notre entourage, notre foyer : de renforcer notre milieu familial et amical.

Décembre :

Lune du chêne, Lune Froide ou Lune des longues nuits. Nous entrons définitivement dans l'hiver et les nuits sont plus longues que les jours avec l'arrivée du solstice. Il est temps de laisser le négatif derrière soi et de travailler sur ses peurs.

Qu'est ce qu'une « Lune Bleue » ?

Au cours d'une année solaire, la Lune revêt sa phase pleine 13 fois. Il y a pourtant 12 mois dans l'année, ce qui fait que toute lune étant la deuxième d'un mois est désignée comme étant la Lune Bleue.

Elle appelle à se fixer de nouveaux objectifs, car notre vision est plus claire. Les travaux de clairvoyance sont augmentés, et la force de nos rituels également.