Clous de girofle

Les Clous de Girofle sont les boutons floraux du Giroflier, que l'on récolte à la main avant l'éclosion et que l'on fait sécher.

D'un point de vue historique, le Clou de Girofle est connu depuis des temps immémoriaux en Orient et en Méditerranée. L'épopée indienne du Ramayana, vraisemblablement écrite vers 200 av. J.-C., mentionne déjà le commerce de cette épice. On sait que les chinois l'utilisaient déjà sous la dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.) pour ses vertus thérapeutiques et culinaires.

Certaines momies égyptiennes ont été retrouvées portant, autour du cou, un collier de Clous de Girofle.

On sait aussi, que le Clou de Girofle était connu des Grecs et des Romains qui l'utilisaient, entre autre, à des fin médicales. 

Mais une découverte archéologique récente laisse suggérer que le commerce de cette épice en Occident pourrait en fait avoir commencé bien plus tôt. On a, en effet, retrouvé un Clou de Girofle parmi les restes d'une cuisine incendiée sur le site mésopotamien Terqa, situé dans l'actuelle Syrie et daté de 1700 av. J.-C..

En Europe, le Clou de Girofle est apporté par les Arabes aux alentours du IVe siècle. On a retrouvé, en France, dans une sépulture mérovingienne datant de 600 ap. J.-C., une petite boîte en or contenant deux Clous de Girofle comme seul trésor. IL devient véritablement à la mode au Moyen-Âge où on l'utilise notamment pour se protéger de la Peste et conserver les aliments.

Dans le domaine spirituel, le Clou de Girofle est réputé pour ses vertus purificatrices et protectrices. Il a la faculté d'éloigner les mauvaises énergies et de purifier l'aura. On peut l'utiliser dans le cadre d'un exorcisme ou d'un désenvoûtement, Il possède aussi la capacité d'attirer l'argent et l'attention d'une personne ainsi que d'éloigner les médisances et la tristesse. 

Non destiné à la consommation alimentaire.

Sachet de 20 gr

2.50 €