Chélidoine

Le nom de chélidoine vient du grec KHELIDON, Hirondelle ou Passereau qui revient au Printemps (la plante fleurit effectivement à la saison des hirondelles).
Elle répond à de nombreux noms: Chélidoine majeure, grande éclaire, herbe aux boucs, herbe de l'hirondelle, herbe de Saint-Clair, lait de sorcières ou lait de démon, herbe du diable, sologne, félongène, felougne

La grande chélidoine était considérée depuis des temps reculés comme une plante magique associée à la magie noire.
Les alchimistes du Moyen Âge ont vu dans la sève de la grande éclaire de couleur jaune, le moyen de transformer les vils métaux en or, d'où son surnom de « don du ciel »Sa référence au diable ou au démon rappelle la légende de Nahash, serpent doué de parole qui est condamné à ramper pour avoir séduit Ève. Le reptile dépité crache trois fois son venin duquel naît la jusquiame, le datura et la chélidoine.

Les anciens attribuaient à la Chélidoine toutes les vertus, entre autres, de rendre l'ouïe aux sourds, la vue aux aveugles et la parole aux muets, de dissoudre les verrues, de donner l'éternelle jeunesse. Tombée dans le plus profond oubli depuis le Moyen-âge, Chelidonium fut un peu réhabilitée à la fin du 19è siècle. 

Elle symbolise l'argent, la justice, les procès.
Lors de rituels la Chélidoine pourra faciliter les projets commerciaux et matériels. 

Argent, succès, justice, commerce.

Non destiné à la consommation alimentaire.

Sachet de 10 gr


2.20 €